OLI ARCHITECTURE

CSEAM

APD en cours

Le Musée de l'Art de la Broderie et de la Soie (China Silk Embroidery Art Museum - "CSEAM") se situe dans les quartiers ouest de Suzhou, province du Jiangsu, en Chine. Le complexe inclut également le célèbre "Jardin de la Montagne Etreinte de Beauté" et le temple Wang Ao, classés tous les deux au patrimoine mondial de l'UNESCO. À l'exception de certains grands édifices publics, le tissu urbain avoisinant est composé majoritairement d’habitations typiques Suzhou. Bien que de taille très modeste, le "Jardin de la Montagne Etreinte de Beauté" possède une rocaille colossale. La broderie est un art cher à la culture chinoise dont les quatre principaux styles sont ceux de Suzhou, du Hunan, de Canton, et du Sichuan.

Tout en respectant le contexte historique qui l'entoure, le projet différencie les volumes architecturaux en fonction du programme. Les espaces d'expositions sont placés au sud-est, tandis que les espaces de réception sont à l'ouest. La visite commence par un portail monumental qui mène à un pavillon de verre. La visite commence dans ce pavillon, vers l’est, en entamant une séquence de galeries d’exposition. Tout au long du parcours, le visiteur découvre des objets historiques et des chefs d’œuvre de broderie. La visite mêle la découverte des œuvres à l’explication des différentes étapes de la production d’une broderie, depuis la conception, en passant par la teinte des fils et le tissage, jusqu’au montage sur les chevalets de présentation.

Le projet est en harmonie avec le Jardin classé, en reliant les volumes modestes et le paysage avec le mur, partagé, du jardin. Le projet prolonge le paysage du "Jardin de la Montagne Etreinte de Beauté", en connectant les espaces du musée au travers d’éléments paysagers et de cours intérieures. Les espaces varient alors selon des oppositions harmoniques telles que liberté et contrainte, ou petite et grande échelles. L’exposition des œuvres et la présentation de leur production sont combinées par le parcours muséographique. Les ateliers de broderie sont éclairés par une lumière indirecte, tandis que les couloirs s’ouvrent sur des cours baignées de lumière naturelle. L’expérience du visiteur est amplifiée par ce rapprochement entre œuvres et production, qui reflète les principes spatiaux des Jardins de Suzhou et de son style de broderie.

Info
Haut
Précédent